Posts tagged ‘liz danforth’

Le livre de la Terre des Trolls

Les Oulzhans, des hommes-lézards pas comme les autres

Le futur Livre de la Terre des Trolls est à présent bien avancé, puisque la traduction est terminée à 90 %. Comme vous pouvez le voir à gauche (présentation des Oulzhans, le « peuple des plaines »), Simon Lee Tranter, aux illustrations, n’est pas en reste. Nous allons également ajouter certaines cartes et illustrations de Steve Crompton et probablement aussi de Liz Danforth. L’ouvrage reprend bien sûr la partie « Trollworld » de la toute récente édition américaine de luxe. Cependant, il se compose en majeure partie de textes inédits de Ken St. André. Notre objectif est de vous fournir un cadre (cartes, histoire, population, etc.) pour faire jouer vos propres aventures en titillant votre imagination et en vous donnant une multitude de pistes pour élaborer vos propres scénarios et campagnes de jeu.

En bonus, nous avons inséré dans le livre deux véritables scénarios : le premier, signé Mike Stackpole, tourne autour du temple d’un dieu marin en la cité de La Mouette. Le second est le scénario-fleuve de l’édition de luxe, qui se déroule sur le continent de l’Aigle.

Nous prévoyons pour une fois, étant donné son volume, de donner à ce livre une couverture rigide.

Grimtooth a également d’autres projets, comme le paravent / écran pour MJ, ainsi que le supplément pour T&T 8 reprenant les éléments les plus intéressants de la nouvelle version américaine des règles, dite « édition de luxe ». Merci pour les nombreuses idées et suggestions que vous nous avez déjà envoyées concernant ces deux projets. Que ce soit sur la forme ou le contenu des ces deux produits, n’hésitez pas à continuer à nous donner votre avis (en commentaire ci-dessous ou à nous envoyer à contact arobas tunnels-et-trolls.eu) !

Nous avons également lancé le processus de production d’une nouvelle aventure pour groupe inédite, 100 % française, de Kabuki Kaiser, auteur des Jungles-Araignées de Boomshartak. Jeff Laubenstein se chargera de la couverture, et les illustrations intérieures seront de Liz Danforth elle-même, alors tenez vous prêts !

Publicités

Le Poitrail du Dragon

Non, ce n’est pas un cours d’anatomie que nous allons vous livrer, mais simplement un aperçu de la géographie du continent du Dragon, appelé Rhalph en khaz’ni et Rrr’Lff en khargais.

Deux raisons à cela. Tout d’abord, Grimtooth est en pleins pourparlers avec la compagnie du troll ou Fellowship of the Troll au sujet des cartes de la Terre des Trolls. C’est qu’il existe différentes versions de l’histoire et de la géographie de ce monde, qui n’est pas exclusivement le monde de Ken St. Andre, créateur de l’empire de Khazan. Sont également (depuis des décennies) parties prenantes notamment Liz Danforth, créatrice entre autres de Knor, et Bear Peters, créateur de Khosht et de biens d’autres endroits. Les cartographes et historiens de l’empire prévaudront-ils ? Ceux des cités libres n’ont pas dit leur dernier mot et il y a fort à parier que, lorsqu’elle sera dévoilée au public, la Terre des Trolls sera présentée dans toute sa variété.

une carte old school

Carte du Poitrail du Dragon (c) 2013 Grimtooth

Deuxièmement, une aventure de Ken St. Andre pour Tunnels & Trolls sera prochainement publiée dans JDR Magazine, ce qui sera l’occasion pour vous de découvrir la cité-État de Carthagan.

L’occasion est donc rêvée de vous présenter cette carte (ci-dessus) encore inédite du Poitrail du Dragon, région au centre de laquelle se trouve précisément Carthagan (voir détail ci-dessous). Cette carte a été dessinée par un marchand qui commerce principalement entre Khosht et Carthagan.

La région de Carthagan

L'empire de KhazanVous faites peut-être partie des lectrices et lecteurs du Seigneur des Anneaux ou de Conan que les cartes de J.R.R. Tolkien et de Robert E. Howard ont fait rêver. Les cartes des mondes imaginaires tiennent une grande place dans la littérature fantastique, aujourd’hui plus que jamais. Citons seulement la carte dessinée pour la Roue du temps de Robert Jordan ou celle des Trois Pays, conçue pour le Clan des Otori de Lian Hearn. Ces cartes ont bien évidemment envahi les jeux vidéos, et restent l’un des piliers solides de beaucoup de jeux de rôle : Glorantha, Lankhmar, le Monde de Faucongris, les Royaumes oubliés, Warhammer, etc etc, on ne compte plus les univers créés à grands traits ou avec force détails pour servir de toile de fond aux aventures des joueurs.

Tunnels & Trolls, qui comportait une carte rudimentaire de l’univers de la Terre des Trolls dès sa 5e édition en 1979, n’échappe pas à la règle. Une première carte de la Tête du Dragon fut dessinée par Liz Danforth dès 1980 pour compléter un article de Ken St. Andre sur la Terre des Trolls paru dans Differents Worlds. Une carte couleur vit également le jour sous la supervision de Liz Danforth pour Crusaders of Khazan, un jeu de rôle pour PC basé sur Tunnels & Trolls en 1990. Rick Loomis, le directeur de Flying Buffalo, l’éditeur américain de T&T, a décidé de renouer avec cette tradition dans la future édition de luxe des règles, encouragé en cela par les efforts de Grimtooth pour présenter des cartes partielles de la Terre des Trolls dans Le Lac aux Gobelins et Les Cavernes de Lan-Faer. Nous n’avons d’ailleurs pas dit notre dernier mot sur les cartes, alors gardez l’œil ouvert !

Tunnels & Trolls 8 : 1 an et demi après

Bilan d’étape pour Tunnels & Trolls 8, l’édition française

Où en est-on un an et demi après la parution du livre de règles de T&T 8 ?

Sur le plan mondial (en anglais), Tunnels & Trolls ne s’est jamais porté aussi bien. La nouvelle version française a donné le coup de départ à une version plus belle, plus aboutie et plus volumineuse des règles américaines, dont le financement par souscription a été un très grand succès. En effet, la version dite « de luxe » a permis de réunir plus de 125 000 dollars auprès de 1 638 souscripteurs, dépassant de très loin l’objectif de financement initial de 26 000 dollars. Dans la foulée, d’autres produits ont connu ou vont connaître une version « de luxe ». Cela a commencé avec la nouvelle version de Buffalo Castle, qui se base sur notre version française, Château Bison (notamment au niveau de la maquette, de la couverture et des illustrations).

Evidemment, ce succès ne peut manquer d’avoir des répercussions bénéfiques sur T&T 8, l’édition française, de sorte que la boucle sera bouclée. Notamment, une co-production franco-américaine est prévue pour réécrire et améliorer Catacombs of the Bear Cult, une aventure pour groupe écrite par Jim Peters, dit l’ours, également auteur du cultissime Dungeon of Doom, du célèbre Dungeon of the Bear, pour T&T, et membre éminent de la Fellowship of the Trolls. Les nouvelles illustrations seront de Liz Danforth, pour ne rien gâter.

Sur le plan strictement francophone, la gamme va bientôt s’élargir avec la parution d’une nouvelle aventure pour groupe : les jungles-araignées de Boomshartak. L’auteur, Kabuki Kaiser, a écrit une aventure extrêmement modulable tout à fait dans l’esprit de T&T : simplicité, humour, et adaptabilité maximale. Tout en s’inscrivant dans la tradition des modules « old school », Kabuki Kaiser a introduit quelques éléments originaux qui offrent au MJ et aux joueurs une grande variété de scénarios différents. Nous sommes très fiers de cette nouvelle aventure et pensons qu’elle trouvera un public nombreux !

Par ailleurs, des pourparlers avancés sont en cours pour la publication de mini-solos et d’une petite aventure pour groupe avec Casus Belli, JDR Magazine et les Chroniques d’Altaride. La couverture médiatique de Tunnels & Trolls est ainsi assurée.

Enfin, même sans distributeur, la diffusion de Tunnels & Trolls s’améliore petit à petit : présence au salon OctoGônes 4 (stand de Kerlaft le Rôliste), mais aussi en boutique à Marseille (Rôle Games), à Lyon (Trollune et Jeux Descartes) et à Aix-en-Provence (chez La Licorne).

L’aventure continue ! 🙂

Inventer des monstres dans Tunnels & Trolls

   Dans le livre des règles (partie 2.3), Ken St. Andre évoque brièvement la création de monstres : trop brièvement !

Tête de dragon, (c) 2011 Liz Danforth

   Les monstres sont les adversaires typiques auxquels sont confrontés les personnages dans Tunnels & Trolls. Ils prennent donc une place importante dans le jeu. Certains sont incontournables : ce sont ceux qui font partie de l’imaginaire des joueurs et que ces derniers s’attendent à trouver face à leurs personnages au cours d’une partie. Il peut s’agir des monstres issus de la littérature fantastique, tels les orques, les gobelins et les balrogues de l’univers de J.R.R. Tolkien ou des monstres des contes et légendes ou de la mythologie : minotaures et sirène, sphinx et gorgones, licornes et griffons, ogres et trolls, etc.

   La littérature fantastique est riche et variée, à vous d’y puiser votre inspiration en tant que M.J., mais toujours en tenant compte de l’âge, des goûts et des références de vos joueurs.

Serpent d’eau, croqué par Sébastien Dardenne

   Un des grands plaisirs de Tunnels & Trolls est la facilité d’inventer de nouveaux monstres. Inspirez-vous du bestiaire du livre des règles pour leur donner une description brève, mais frappante, un petit cadre expliquant leurs mœurs et peut-être une ou deux attaques spéciales. Vous remarquerez que le petit bestiaire du livre des règles concerne exclusivement des créatures des cavernes et des souterrains : des créatures relativement classiques comme les loups-garous ou les lions des cavernes y côtoient les membres de la Légion de Bronze, les hyènoïdes et leurs ennemis les hommes-lézards. Oracles et satyres apportent une touche originale. Pourquoi ne pas inventer un bestiaire des créatures aériennes ou des habitants des forêts ? Sans oublier les monstres des mers ou le peuple des fleuves et des lacs. Peut-être avez-vous déjà croisé les trolls des rivières ou les serpents d’eau du Khosht ? Et puis, rien ne vous oblige à vous cantonner à un univers ou à une époque : des rumeurs persistantes parlent de plusieurs bases spatiales éparpillées sur la terre des trolls et d’îles peuplées de dinosaures et autres créatures fantastiques, sur lesquelles les humanoïdes en sont restés à l’âge de pierre. La seule limite, dans Tunnels & Trolls, sera toujours votre propre imagination.

   Cependant, n’abusez pas non plus des nouveautés : en général, les joueurs apprécient de se retrouver dans un cadre relativement familier avec seulement quelques créations originales, comme le gakk, pourquoi pas ?

Un exemple de monstre original : le gakk

D’après Ken St. Andre, un gakk pourpre géant ressemble à peu près à une araignée à seize pattes croisée avec un lézard et un centaure (aucun artiste n’a jamais osé tenter de les représenter, mais… avis aux amateurs !). La bouche de cette créature est parfaitement circulaire et émet une vapeur pourpre à chaque expiration. Chacune de ses pattes se termine par une griffe acérée comme une dague. Le gakk ne rugit pas lorsqu’il attaque. Il grommelle, mais il grommelle très fort, d’un grommellement terrifiant !

   Les adversaires les plus importants d’une partie sont presque toujours personnalisés : c’est ce que l’on appelle des personnages sans joueur (PSJ). En réalité, ils sont joués/animés par le M.J. Ces monstres personnalisés ne bénéficient pas des dommages spéciaux rendus possibles par les règles de T&T 8, mais ils ont des attributs, des talents et bien sûr un équipement complet. Si ce sont des utilisateurs de magie, ils peuvent aussi jeter des sorts.

   Il existe encore beaucoup d’autres éléments qui contribuent à faire une bonne partie de T & T : des pièges, des énigmes, des facéties en tout genre, des trésors (nous en reparlerons sûrement une autre fois), mais la plupart des meilleurs moments de jeux vous seront probablement procurés par l’interaction avec et entre les joueurs et par ce que vous et eux parviendrez à improviser et à inventer au fur et à mesure de la partie.

   Bon jeu !

Nos projets pour fin 2012/2013

Vous ne perdez rien pour attendre !

Tandis que la 2e aventure en solitaire, Le lac aux gobelins, s’annonce pour la fin du mois d’août, nous préparons un méga-solo : Les cavernes de Lan-Faer, pour Noël 2012. Cette nouvelle aventure en solitaire de Ken St. Andre est particulièrement mortelle, même si elle s’adresse aux trolls des cavernes, aux ogres et aux balrogues en priorité. Vous pourrez toujours y lancer vos frêles humains et vos ridicules elfes, voire des Nains ou des hobbits, pendant qu’on y est… ils feront sans doute les délices des habitants des profondeurs… 🙂

Pour 2013, nous prévoyons une ou deux aventures pour groupe inédites, puisqu’il s’agira de productions françaises. Nous vous en dirons plus le moment venu !

Nous n’oublions pas les classiques : Bear Peters, auteur du célèbre Dungeon of the Bear et du non moins célèbre Dungeon of Doom (dans la série des pièges de Grimtooth) nous a promis une version revue et améliorée de Catacombs of the Bear Cult, à laquelle collaborera probablement Liz Danforth. Une fois de plus, le public francophone sera mieux servi que les fans anglophones :-). Vous en apprendrez un peu plus sur le culte de l’ours et sur les résistants de Khosht à l’empire de Khazan.

Côté solos, pour 2013, nos projets sont plus modestes, puisque nous n’envisageons la production que d’un seul solo, mais un solo de taille ! Il s’agit de Dark Temple, de Stefan Jones, l’un des meilleurs solos jamais écrits pour Tunnels & Trolls. Là encore, nous comptons bien obtenir quelques améliorations en collaboration avec l’auteur.

En attendant, n’hésitez-pas à créer vos propres solos et modules et à nous les soumettre. Si vous avez créé un site sur Tunnels & Trolls, nous serons ravis de l’ajouter à notre liste de liens. Pour cela ou pour toute autre question, il suffit de nous contacter.

Le solo n°1 pour Tunnels & Trolls paraîtra en avril

Buffalo Castle refait peau neuve !

Dès le mois d’avril, vous pourrez vous procurer sur Lulu la toute nouvelle version de ce grand classique. Paru pour la première fois en 1976, il s’agit de la première aventure en solitaire pour jeu de rôle, qui a précédé de nombreuses années l’apparition des « livres-jeux », tels ceux de la collection « Défis fantastiques » ou de la série « Loup Solitaire ».

La nouvelle édition a été légèrement remaniée et se joue avec la version 8 de Tunnels & Trolls. Certains paragraphes sont nouveaux, d’autres ont un peu changé, mais surtout, surtout, la version française a été presque entièrement réillustrée, avec pas moins de 20 nouvelles encres de chine signées Liz Danforth. Seules les meilleures illustrations de l’édition précédente (qui date de 1982) ont été conservées.

Un p'tit pile ou face ?

Bison est un sorcier joueur… et peut-être aussi légèrement fêlé !

Château Bison s’adresse aux joueurs débutants et aux aventuriers de premier niveau, mais quels qu’en soient le type et l’espèce !Beaucoup de bonnes fées se sont penchées sur le nouveau-né : outre Liz Danforth, déjà citée, qui a également réalisé la nouvelle couverture, il y a Steve Crompton, pour la couleur de la couverture, le graphisme et la mise en page, Rick Loomis a décidé des quelques changements de fond (mis en forme par P. Geille), et Ken St. Andre a été consulté pour l’adaptation à la version 8.

Des rencontres aléatoires et plusieurs portes interdimensionnelles disséminées dans le château font perdre au joueur le sens de l’orientation, et font de chaque partie une aventure nouvelle. Toutefois, l’aventurier a la possibilité d’acquérir une carte du château, qui se trouve en dernière page du livret.

Enfin, un générateur de trésors (absent du livre des règles) complète le tout.

Château Bison n’est que le premier d’une longue série d’aventures pour Tunnels & Trolls. D’autres suivront, solos et modules pour groupes !

%d blogueurs aiment cette page :