Arrivé entre la fin de l’année 2014 et le début de l’année 2015 dans les chaumières, Grimtooth 3.0, une compilation des meilleurs pièges de Grimtooth remis au goût du jour, a fait des émules aux États-Unis, où Goodman Games, sous licence de Flying Buffalo, a confié à Steve Crompton la tâche d’organiser une grande souscription pour une nouvelle compilation en langue anglaise. Les pièges de Grimtooth 3.0 : L’encyclopédie ultime des pièges machiavéliques est aujourd’hui disponible sur Google Play. 

Mais, disons-le tout de suite, les Américains n’ont pas osé faire ce qu’ont osé les Français, car Grimtooth 3.0, publié par les éditions Narrativiste, aujourd’hui 500 Nuances de Geek, intègre non seulement de nouveaux pièges (de fabrication 100 % française, bien entendu😉 ), mais également (oh sacrilège !) des innovations et des variantes pour les anciens pièges !

De plus, Grimtooth 3.0 comporte toutes les informations pour utiliser ces pièges dans vos parties de Tunnels & Trolls, conformément à l’intention des auteurs originaux de FlyingDans ta face ! Buffalo Inc. Les illustrations d’origine de notre ami Steve Crompton et de Michael von Glahn côtoient les illustrations nouvelles d’Emmanuel Roudier, Stéphane Sabourin et Didier Guiserix. Les meilleurs pièges de tous les tomes américains ont été sélectionnés pour cette édition française spéciale. De plus, il ne s’agit pas d’une banale traduction, mais d’une recomposition et d’une augmentation des pièges originaux. Bref, ce qu’il y avait de mieux a été conservé et ce qui manquait a été ajouté.

Une fois de plus, les Américains vont regretter de ne pas savoir lire le français🙂

Les impératifs de la mise en page ont hélas raccourci, pour certains pièges, les explications données pour Tunnels & Trolls. Nous avons donc le plaisir de vous présenter ici la version longue et non censurée des caractéristiques pour Tunnels & Trolls du tunnel de l’archer :

L’archer peut être aussi bien un tireur d’élite équipé d’un grand arc très puissant ou un simple gobelin armé d’un arc court. Pour l’atteindre avec une arme de jet, la MEP de la DEX habituellement requise en fonction de la distance sera augmentée de 1 niveau (tir de bas en haut). Les joueurs devront faire preuve d’astuce pour progresser (s’ils ne trouvent pas, laissez-leur tenter une MEP de l’INT au N2 pour leur suggérer un sort de Planque pour s’approcher du tireur plus facilement, surtout avec l’aide d’une fée, ou un Nuage de malheur, ou un Guimauve Infâme sous les pieds du tireur, etc. en fonction des capacités du groupe).

Alors, les pièges de Grimtooth 3.0, c’est comment ?

« On est souvent circonspect lorsque l’on passe à la moulinette du temps présent les héritages du passé. Force est tout de même de reconnaître que la démarche a été entreprise ici avec mesure et inventivité. (…) Ça a été dit, Grimtooth 3.0 entre dans la catégorie des inclassables. S’affranchissant des frontières clivant les genres, il s’impose tel un supplément de jeu(x) multi systèmes, comme un ouvrage de chevet pour rôlistes éloignés des paravents, mais aussi en guise de bréviaire pour MJ désireux d’aménager leur tout nouveau donjon avant d’y accueillir d’imprudents visiteurs. (…) Les Pièges de Grimtooth est une réalisation décomplexée et originale, un bel hommage au genre. Le vénérable Didier Guiserix ne s’y est d’ailleurs pas trompé en contribuant graphiquement à cette publication. Des illustrations à profusion, des idées à la pelle : promis, vos aventuriers ne seront pas découpés, martelés, éviscérés, aplatis, trépanés, sans style ni panache. » (Le Maraudeur, n° 15)

« Réveillé dans un nouveau millénaire, Grimtooth a vite compris que les joueurs avaient changé et leurs attentes avec. Cette nouvelle édition vise donc à satisfaire les nostalgiques en proposant les pièges dans une forme proche de l’originelle, tout en offrant pour les modernistes des conseils salutaires pour les rendre moins mortels, utiles et intégrables dans votre donjon. À cet effet, les caractéristiques pour Tunnels & Trolls, Dungeon World et Donjon sont fournies. Jouabilité, ludisme et humour sont les maîtres mots de cette résurrection ! Sans oublier les nouvelles illustrations (couverture de Peter Mullen, pièges illustrés entre autre par Emmanuel Roudier et Stéphane Sabourin), des jeux, et bien d’autres choses. » (Casus Belli, n° 9, mai-juin 2014)

 

Si, à l’origine, les pièges de Grimtooth n’étaient que des machines vicieuses à tuer les aventuriers, cette nouvelle édition française a pris le parti de rendre tout cela jouable. Chaque piège est envisagé comme un moteur d’intrigue, comme un élément important de l’histoire, justifiant les efforts faits pour concevoir une telle machine à tuer. Mais, contrairement à l’original, les pièges ne sont pas d’inexorables engins à broyer de l’aventurier, au contraire. Ils demanderont de l’astuce, de la perspicacité, de la patience et de bonnes capacités d’analyse, mais les personnages pris en leur sein peuvent les déjouer et en sortir vivants. Et grandis. En réalité c’est là que se situe tout l’attrait de cette version française « remasterisée » : elle offre du matériel jouable.

Évidemment, au cœur d’un même scénario (ou d’une même campagne), les probabilités pour qu’un MJ ait besoin des 101 pièges décrits dans l’ouvrage sont faibles, mais peu importe : chaque piège est une histoire à lui seul, et de sa seule présence peut émerger directement tout un scénario et de multiples séances de jeu… et, qui sait, peut-être une scène mémorable. Il est aussi à noter que l’ouvrage contient un nombre non négligeable de pièges inédits, créés pour l’occasion par Géraud G, Jérôme Larré, Emmanuel Roudier, Laurent Séré et Kristoff Valla, ainsi qu’un sympathique petit scénario, donjon très oldschool mais avec une personnalité certaine par Nicolas Dessaux, auteur du Dodécaèdre et de systèmes clonant le vénérable ancêtre – celui où les Donjons étaient habités de Dragons, comme Épées et Sorcelleries. On trouvera aussi trois parties techniques : les données techniques pour Dungeon World (autre jeu de l’éditeur), pour Tunnels & Trolls, Donjon de Clinton, ainsi que de quoi convertir le tout en D20, D6 ou en d100. Cette partie un peu légère a le mérite d’exister, mais elle ne constitue pas, loin de là, l’essentiel de ce supplément clairement multi-jeux.

La grande force de cette nouvelle édition de Grimtooth réside dans son parti pris, évidemment, mais aussi dans son ton. Ce dernier est léger, avec une petite dose d’humour qui fait de la lecture de l’ouvrage un plaisir. Au-delà de la nostalgie, cette édition 3.0 est une véritable mine d’or pour tous les amoureux de Sword & Sorcery ou de médiéval fantastique. De quoi redonner ses lettres de noblesse aux pièges et aux « donjons ». (Casus Belli, n° 11, septembre-octobre 2014)