Vous êtes dans une sous-catégorie de la rubrique « notre gamme de produits » (qui donne la présentation synthétique de l’ensemble de la gamme) consacrée à la troisième aventure en groupe pour Tunnels & Trolls 8 : Les jungles-araignées de Boomshartak.

« Ce supplément respecte parfaitement les codes du genre et on peut saluer l’utilisation de certaines créatures, assez originales… »
(Le Maraudeur n° 14, septembre 2014)

Les jungles-araignées de Boomshartak, c’est en quelque sorte du grand n’importe quoi traité intelligemment et avec sérieux. Cet OVNI est donc une sacrée réussite! »
(Casus Belli n° 9, mai 2014)

« It looks really good. I may try it at Origins. Give me a few months to translate the important stuff. »
(Ken St. Andre, février 2014)

OK, y a plus qu'à !

Une couverture signée Didier Guiserix !

Résumé : Passés le gué tortueux de la Dajja et le défilé qui serpente à travers la chaîne des Haches, une piste s’enfonce dans les jungles d’Ahng Khor, en lisière du territoire naga. C’est là, sous la grande canopée, que se trouvent les légendaires 9 999 marches, une antique voie en raidillon qui se perd dans les futaies du nord. Au terme du périple, une cité morte flanquée de trois ziggourats immenses où rôde encore un mal ancien.

Le jeu en vaut la chandelle, pourtant, car la victoire gagnera aux aventuriers intrépides un accès temporaire vers les terres des Nagas et leur puissante magie. Sans compter l’œuf du Shantak doré, récompense suprême pour les trolls de la jungle qui formeront peut-être le groupe d’expédition… Il faudra bien sûr composer avec les hommes-crapauds, les arachnides, toute une galerie de sorciers un peu foutraques et d’inquiétants vestiges interstellaires mais, au bout du chemin, c’est la promesse de récompenses fabuleuses et d’un retour en héros !

Caractéristiques techniques : Cette aventure exotique pour Tunnels & Trolls 8, à jouer en groupe (il faut au minimum un MJ et un joueur),  a été écrite pour un groupe de 4 à 5 trolls de la jungle, une espèce rare de personnages, mais elle peut être adaptée sans effort pour un groupe d’aventuriers chevronnés de n’importe quelle autre espèce (niveau 2 ou 3 avec un bonus de combat de 30 environ chacun).

Achetez ce livre sur Lulu.com

Le mot de Grimtooth : Cette aventure vous emmènera au sud du continent du Dragon, dans les jungles inhospitalières non contrôlées par les Nagas. Kabuki Kaiser signe une aventure riche en rebondissements et pleine de possibilités (avec un côté SF qui n’est pas étranger à T&T) dans un style non dénué d’humour. Surtout, vous pourrez sans doute la jouer plusieurs fois sans que vos parties se ressemblent.

Le mot du maquettiste et illustrateur de couverture, Didier Guiserix : « Il y avait… Ouh là, au moins un bon bail, que je n’avais pas eu l’occasion d’illustrer une couv. Donc quand Grimtooth m’a proposé de faire celle du scénario Boomshartak pour Tunnels & Trolls, j’ai sauté sur l’occasion, sur mes crayons et sur ma tablette graphique. Au passage, j’ai appris des trucs que je ne savais pas sur les Trolls de la jungle… Ahng Khor Bat Boom Boom !« 

Les trolls dans l'espace

Le mot de l’auteur, Kabuki Kaiser : Lorsqu’on veut définir le jeu de rôle pour un néophyte, on en finit souvent par arriver à cette phrase : « c’est le jeu de ton imagination ». Elle promet une liberté infinie, des heures et des heures de rêve et d’aventure, elle ouvre comme un roman sans fin où tout serait possible. Bien souvent pourtant, les systèmes de jeu imposent des limites bien sévères à cette imagination. Pire encore, les scénarios ne laissent guère d’alternatives à nos héros, les personnages des joueurs. Pour tous ceux qui pensaient, comme nous, qu’on allait s’en donner à cœur joie et partir dans tous les sens, lire ces histoires sur des rails avec leur joli découpage en actes et en scènes nous laisse le goût amer de la promesse trahie. Bon sang, même les jeux vidéos donnent plus de choix aux joueurs que ces campagnes prémâchées !

Ken Saint-André s’en est rendu compte le premier, il y a des lustres, et c’est l’une des raisons qui l’ont poussé à écrire Tunnels & Trolls, ce jeu où tout est vraiment possible. C’est pourquoi vous ne trouverez pas ici de descriptions très détaillées des monstres et des rencontres, c’est à vous et à vos joueurs de relier les points avec les indications que le scénario vous donne, en utilisant votre propre imagination. C’est aussi pourquoi vous y trouverez tant de tables aléatoires : des tables pour les trésors et des tables pour les monstres, des tables pour les repas, des tables pour les choses qui grouillent sous la terre et des tables pour celles qui volent dans le ciel. Ces tables ne sont pas là pour vous brider, mais pour vous inspirer et pour rendre chaque expédition unique, à nulle autre pareille. A vous de les modifier, d’improviser ou de ne pas les suivre !

Je crains enfin que contrairement à « cet autre jeu » comme dit Ken, Tunnels & Trolls ne soit pas un jeu très sérieux et par bien des aspects, Pratchett ne renierait pas son univers à la Naheulbeuk. On peut, vous allez le lire, envoyer des trolls dans l’espace ou changer les personnages en fourmis atomiques sans que personne ne trouve à y redire. On joue pour s’amuser, pas pour faire les fiers-à-bras avec des fiches remplies de chiffres délirants. En tout cas, on trouve ça beaucoup moins drôle.

Combat sur la ziggourat

Aujourd’hui, alors que l’on parle beaucoup de renaissance Old School, Tunnels & Trolls devient, plus que jamais, une référence incontournable du jeu de rôle. Vous êtes prêts à utiliser votre imagination pour de bon ? Pas trop attachés à vos personnages immortels tout bronzés ? Alors lancez-vous !

Bonus :

Outre la mini-aventure introductive gratuite que vous trouverez ailleurs sur ce site, une carte du Poitrail du Dragon (téléchargeable, il suffit de cliquer dessus, mais (c) 2013 Grimtooth – reproduction et publications interdites sans autorisation), dessinée par un marchand qui commerce principalement entre Khosht et Carthagan. Elle vous permettra de mieux situer les jungles dans lesquelles se déroule l’aventure. Celle-ci commence dans le fleuve qui irrigue cette région semi-désertique du sud, la Dajja (ou Daija). Vers la source de ce fleuve qui se perd dans les montagnes de la chaîne des Haches se trouve le gué que devra emprunter le groupe pour marcher vers l’est, à travers les avants-monts de la chaîne de montagnes. C’est là que se trouve l’entrée des jungles d’Ahng Khor, encore appelées jungles-araignées de Boomshartak pour des raisons que même l’archi-archiviste de la Grande Bibliothèque de Khazan serait bien en peine de retrouver dans les manuscrits anciens. Ces jungles ne représentent qu’une petite partie d’un ensemble forestier très peu connu et jamais cartographié. C’est pourquoi notre carte n’indique ni l’emplacement exact des jungles-araignées ni les 9 999 marches menant à la montagne du Shantak doré. On sait seulement que ces jungles méridionales sont traversées du nord au sud par un fleuve, le Naga, à l’est duquel on se trouve officiellement en territoire… naga. A l’ouest, la situation politique est plus incertaine. Il paraît même qu’une race d’elfes, les Shyndir, en revendique la souveraineté, mais allez savoir ! Avec ces vantards d’elfes, on ne peut jamais être sûrs.

 

Carte du Poitrail du Dragon (c) 2013 Grimtooth

Carte du Poitrail du Dragon (c) 2013 Grimtooth

 

Petit sondage

Quels sont les suppléments aux règles que vous avez préférés ? La réponse à cette question est importante, car elle nous permettra de vous offrir ce dont vous avez le plus envie. Un sondage plus général existe aussi dans la barre du milieu (après la liste des articles récents et le bouton d’abonnement au site). Ces deux sondages sont mis en place le 1er septembre 2016 et sont ouverts en permanence.