Posts tagged ‘rick loomis’

Tunnels & Trolls, un jeu ouvert aux monstres

monsters_monsters_coverCe n’est pas d’hier que Tunnels & Trolls est un jeu de rôle « monster-friendly ». La sympathie de Ken St. Andre pour les monstres l’a même incité à créer, dès 1976, Monsters! Monsters! une version de T&T axée sur les monstres et dans laquelle les rôles traditionnels sont inversés : les « gentils » sont les monstres (orques, vampires, ogres et autres trolls) et les « méchants » sont les espèces humanoïdes telles les humains, les elfes, les hobbits, etc. De quoi choquer J.R.R. Tolkien et Robert E. Howard certainement !

Dans Tunnels & Trolls même, il est tout à fait possible de jouer un « monstre ». Le chapitre des règles consacré aux espèces indique les coefficients applicables à de nombreuses espèces réputées « monstrueuses ». La gamme des aventures n’est pas en reste, avec un solo axé sur les gobelins (Le Lac aux Gobelins), un méga-solo axé sur les trolls et les ogres (Les cavernes de Lan-Faer) et une aventure pour groupe prévue pour des trolls de la jungle (Les jungles-araignées de Boomshartak).

L’histoire même de la Terre des Trolls reflète la philosophie de Ken St. Andre, avec un empire régi par une sorcière mi-elfe, mi-orque et prônant l’égalité entre les espèces ! Il n’est donc pas rare de se faire servir sa bière par un ogre bicéphale dans une taverne de Khazan, et personne ne s’en offusquera.

Dès la première aventure en solitaire écrite pour Tunnels & Trolls (Château Bison, de Rick Loomis), les pistes sont brouillées, puisqu’il est tout à fait possible de tenter de faire ami-ami avec un troll plutôt que de le combattre. Oui, avec T&T, le dialogue interculturel est possible ! 😉

Bref, autant dire que, dans Tunnels & Trolls, il n’y a pas vraiment de monstres : on préfère raisonner en termes d’alliés et d’adversaires. Le monstre, c’est toujours l’autre ! Tunnels & Trolls baigne donc dans le relativisme culturel, puisque l’idée que les goules ou les harpies se font de la bienséance ne correspond certainement pas au savoir-vivre des elfes 🙂 Mais après tout, que dire de ces aventuriers qui n’ont de cesse que de piller et de tuer ? Sont-ils moralement en droit de le faire dès lors que seuls des « monstres » en sont les victimes ? En tout cas, toute cette diversité n’en rend le jeu que plus amusant ! Alors, inventez vos propres monstres, et ne vous arrêtez pas à leurs caractéristiques et à leur potentiel au combat : décrivez leur société, leur culture, leurs valeurs, abordez la question de leurs relations avec d’autres espèces, leur position politico-stratégique dans votre cadre de jeu, qu’il s’agisse de la Terre des Trolls ou d’un univers parallèle, etc. À vous de jouer !

Bouh !

Naked Doom – le retour

Pendant que nous organisons notre interview avec Ken St. Andre (et si vous avez des questions à lui poser, rendez-vous sur notre page Facebook – vous pouvez lui laisser des questions en français), nous préparons la sortie d’une nouvelle traduction de Naked Doom, l’un de ses plus célèbres solos. En France, ce solo était paru en 1984 sous le titre de Condamné au dénuement. La nouvelle version, intitulée Le dépouillement dernier, sortira le 1er décembre chez RapideJDR en version PDF uniquement [une version papier est entre-temps disponible chez Lulu] et comprendra une nouvelle couverture de Sébastien Dardenne plus en rapport avec le contenu de l’aventure. Les illustrations intérieures de Rob Carver et Steve Crompton sont les mêmes que dans l’édition américaine, ce qui réduit considérablement nos coûts de production. En revanche, nous avons ajouté le synopsis de la BD correspondant au solo (une mini-nouvelle) ainsi que des hyperliens permettant de passer plus facilement d’un paragraphe à l’autre. Le dépouillement dernier sera environ trois fois moins cher que nos autres aventures, alors profitez-en ! Le titre est doublement évocateur. Votre personnage est condamné, probablement pour des broutilles, par la justice expéditive de Khazan, la capitale de l’empire éponyme. Il est jeté dans les catacombes qui s’étendent sous la cité et, pour corser encore les choses, doit réussir à s’en sortir dans le plus simple appareil ! Autant dire qu’il est condamné à mort, ou peu s’en faut. Néanmoins, votre personnage a encore une mince chance de survie et tout porte à croire que si jamais il parvient à réchapper au dépouillement dernier, il sera plus puissant qu’il ne l’a jamais été. Vous verrez que ce solo comporte un point de passage vers un autre solo de Ken St. Andre : Deathtrap Equalizer. Ce solo a été traduit en français dans les années 1980 sous le nom l’Harmonisateur de pièges, et vous pourrez prochainement le télécharger gratuitement sur le site du forum Rêves d’ailleurs, qui a recueilli toutes les autorisations nécessaires. Attention : ce forum requiert une participation minimale (notamment se présenter) avant de pouvoir accéder aux téléchargements (gratuits et légaux). Remercions au passage Rick Loomis, le patron de Flying Buffalo Inc, ainsi que Ken St. Andre et Liz Danforth, qui ont joué le jeu et accepté à titre exceptionnel cette diffusion gratuite. Notre page « produits gratuits » a été mise à jour en ce sens.

Le solo n°1 pour Tunnels & Trolls paraîtra en avril

Buffalo Castle refait peau neuve !

Dès le mois d’avril, vous pourrez vous procurer sur Lulu la toute nouvelle version de ce grand classique. Paru pour la première fois en 1976, il s’agit de la première aventure en solitaire pour jeu de rôle, qui a précédé de nombreuses années l’apparition des « livres-jeux », tels ceux de la collection « Défis fantastiques » ou de la série « Loup Solitaire ».

La nouvelle édition a été légèrement remaniée et se joue avec la version 8 de Tunnels & Trolls. Certains paragraphes sont nouveaux, d’autres ont un peu changé, mais surtout, surtout, la version française a été presque entièrement réillustrée, avec pas moins de 20 nouvelles encres de chine signées Liz Danforth. Seules les meilleures illustrations de l’édition précédente (qui date de 1982) ont été conservées.

Un p'tit pile ou face ?

Bison est un sorcier joueur… et peut-être aussi légèrement fêlé !

Château Bison s’adresse aux joueurs débutants et aux aventuriers de premier niveau, mais quels qu’en soient le type et l’espèce !Beaucoup de bonnes fées se sont penchées sur le nouveau-né : outre Liz Danforth, déjà citée, qui a également réalisé la nouvelle couverture, il y a Steve Crompton, pour la couleur de la couverture, le graphisme et la mise en page, Rick Loomis a décidé des quelques changements de fond (mis en forme par P. Geille), et Ken St. Andre a été consulté pour l’adaptation à la version 8.

Des rencontres aléatoires et plusieurs portes interdimensionnelles disséminées dans le château font perdre au joueur le sens de l’orientation, et font de chaque partie une aventure nouvelle. Toutefois, l’aventurier a la possibilité d’acquérir une carte du château, qui se trouve en dernière page du livret.

Enfin, un générateur de trésors (absent du livre des règles) complète le tout.

Château Bison n’est que le premier d’une longue série d’aventures pour Tunnels & Trolls. D’autres suivront, solos et modules pour groupes !

%d blogueurs aiment cette page :