Posts tagged ‘Steve Crompton’

Les influences littéraires de Tunnels & Trolls (partie III)

Ken St. Andre, l’inventeur et toujours actif auteur de Tunnels & Trolls, a toujours assidument fréquenté les écrivains de science-fiction et de littérature fantastique. Lorsque Sorcerer’s Apprentice, le fanzine édité par Flying Buffalo Inc. pour Tunnels & Trolls, a été créé, c’est Ken St. Andre qui en était le rédacteur-en-chef (avant de passer le flambeau à Liz Danforth). À ce titre, et dès le numéro 2 du magazine, en 1979, il annonçait :

Bien que Sorcerer’s Apprentice soit avant tout un magazine de jeu, son objectif est plus large. Il fera toujours une part à la littérature, en publiant si possible les meilleurs auteurs. Dans les prochains numéros, attendez-vous à voir des nouvelles de Roger Zelazny et de Tanith Lee (les manuscrits sont déjà prêts et acceptés). Je compte rester en relation avec d’autres auteurs célèbres, comme Fritz Leiber, Andre Norton, Karl Edward Wagner, Andy Offutt, Marion Zimmer Bradley, etc. Bref, presque tous les fers-de-lance contemporains de la littérature fantastique. Et si d’aventure je ne parvenais pas à publier des professionnels reconnus, croyez bien que je trouverai des auteurs au talent avéré et déjà semi-professionnels, comme Charles Saunders, Bob Vardeman, Darrell Schweitzer, Charles de Lint, James Coplin, etc. Ces gens-là sont les grandes vedettes de demain, et nous sommes fiers de les publier aujourd’hui.

bloodofambroseQuoi de plus normal ? Ken St. Andre est lui-même écrivain à ses heures perdues et a longtemps été membre de la SFWA (Science Fiction & Fantasy Writers of America). Il est l’auteur de plusieurs nouvelles (dont on peut voir une petite liste ici) et de trois romans dont l’action se situe sur la Terre des Trolls : Dragon Child, Griffin Feathers, et surtout Rose of Stormgaard (ce dernier est disponible sur Amazon). Ken St. Andre parle d’ailleurs régulièrement de littérature fantastique sur son site personnel (voir ici pour un article sur James Enge).

Michael Stackpole, auteur de plusieurs solos pour Tunnels & Trolls (notamment City of Terrors et Sewers of Oblivion) et qui a longtemps travaillé pour Flying Buffalo (à des projets comme les Citybooks, par exemple), est un auteur reconnu et prolifique, célèbre notamment pour ses romans situés dans l’univers de Star Wars ou de BattleTech.

Steve Crompton, lui aussi collaborateur de longue date de Flying Buffalo et membre de l’équipe de production de Tunnels & Trolls, a co-écrit, sous le pseudonyme de M. Scott Verne, les deux romans, le recueil de nouvelles et la campagne pour JDR City of the Gods.

La terre des trolls – le continent de l’Aigle

Zorr, dessiné par Steve Crompton

Vaste est la terre des trolls, que vous découvrirez au fur et à mesure des aventures en solitaire ou en groupe pour Tunnels & Trolls. Certaines contiennent des détails sur son histoire, sa géographie, les différentes espèces qui la peuplent, et même quelques cartes.

Nous vous livrons ici un aperçu de celle d’un continent peu connu, celui de l’Aigle (« Zorr » en khaz’ni). Les deux autres sont le continent de la Licorne et bien sûr le fameux continent du Dragon (également appelé « Rhalph » en khaz’ni ou Rrralfff dans la langue des trolls), dans la tête duquel se trouve l’empire de Khazan.

L’une des villes de l’Aigle a été baptisée Zarbi par Ken St. Andre, à l’instigation de l’auteur du présent article, ce qui donne une petite touche française à ce continent 🙂

Ken St. Andre cherchait des noms de ville commençant par Z pour le continent de Zorr, tout comme la plupart des villes du Dragon commencent par la lettre K (comme Khazan, bien sûr, mais aussi Khosht, Knor, Khamad, Knouki, Khazil, Khizil et Kasar).

Zarbi est évidemment un clin d’oeil aux Français, et le verlan de bizarre (un adjectif qui existe d’ailleurs aussi en anglais, qui l’a emprunté au français) a séduit Ken St. Andre sur le fond comme sur la forme. Zarbi figure donc à présent dans la version finale du continent de l’Aigle.

Parions que nous retrouverons Zorr, le continent de l’Aigle, et Zarbi la marécageuse, dans de futures aventures pour Tunnels & Trolls.

Le continent de l’Aigle est la patrie d’origine du roi sorcier Khara Khang, qui fut d’abord apprenti de Khazan avant de prendre parti pour Lerotra’hh. Le royaume de Khara Khang est principalement peuplé d’humains, dont la plupart ont la peau noire comme lui. On sait peu de choses de ce continent, si ce n’est qu’on pense que c’est le plus paisible des trois continents de la terre des trolls, car toutes les espèces y vivent en bonne entente. Il est protégé par une barrière magique que seuls des sorciers de très haut niveau ont jamais pu franchir.

Le solo n°1 pour Tunnels & Trolls paraîtra en avril

Buffalo Castle refait peau neuve !

Dès le mois d’avril, vous pourrez vous procurer sur Lulu la toute nouvelle version de ce grand classique. Paru pour la première fois en 1976, il s’agit de la première aventure en solitaire pour jeu de rôle, qui a précédé de nombreuses années l’apparition des « livres-jeux », tels ceux de la collection « Défis fantastiques » ou de la série « Loup Solitaire ».

La nouvelle édition a été légèrement remaniée et se joue avec la version 8 de Tunnels & Trolls. Certains paragraphes sont nouveaux, d’autres ont un peu changé, mais surtout, surtout, la version française a été presque entièrement réillustrée, avec pas moins de 20 nouvelles encres de chine signées Liz Danforth. Seules les meilleures illustrations de l’édition précédente (qui date de 1982) ont été conservées.

Un p'tit pile ou face ?

Bison est un sorcier joueur… et peut-être aussi légèrement fêlé !

Château Bison s’adresse aux joueurs débutants et aux aventuriers de premier niveau, mais quels qu’en soient le type et l’espèce !Beaucoup de bonnes fées se sont penchées sur le nouveau-né : outre Liz Danforth, déjà citée, qui a également réalisé la nouvelle couverture, il y a Steve Crompton, pour la couleur de la couverture, le graphisme et la mise en page, Rick Loomis a décidé des quelques changements de fond (mis en forme par P. Geille), et Ken St. Andre a été consulté pour l’adaptation à la version 8.

Des rencontres aléatoires et plusieurs portes interdimensionnelles disséminées dans le château font perdre au joueur le sens de l’orientation, et font de chaque partie une aventure nouvelle. Toutefois, l’aventurier a la possibilité d’acquérir une carte du château, qui se trouve en dernière page du livret.

Enfin, un générateur de trésors (absent du livre des règles) complète le tout.

Château Bison n’est que le premier d’une longue série d’aventures pour Tunnels & Trolls. D’autres suivront, solos et modules pour groupes !

%d blogueurs aiment cette page :