Nous avons déjà eu maintes fois l’occasion de discuter de la magie de la Terre des Trolls en évoquant par exemple la magie orque, la création de sorts et les guildesles parchemins et grimoires ou des sorts rescapés de la Guerre des Sorciers comme Rayon Dissolvant ou Enkystement Lointain.

Il faut savoir qu’une particularité de la magie de la Terre des Trolls est qu’elle implique une incantation et un rituel, même très simplifiés, comme le montre l’illustration du sort Invocation tout en bas.

L’incantation doit être prononcée pour que le sort fonctionne, ce qui explique qu’un sorcier muet ou dont on a coupé la langue serait incapable de jeter le moindre sort. L’incantation peut être brève (« Prends-ça ! », voire « Vlan ! » peut suffire) ou un peu plus longue (« Par les ides de Mars // prends-toi ça dans la face »), selon le style du jeteur de sorts. Ainsi, Tournelangue est un sort très efficace pour paralyser la magie d’un adversaire.

Tournelangue [magie métabolique] – Niveau : 2 – Coût en FLU : 6 – Portée : 15 m – Durée : voir ci-dessous.

Ce sortilège paralyse les cordes vocales de sa cible si la somme des attributs mentaux du jeteur de sort dépasse le total FLU + CH + INT + CHR ou le CM de la cible (sous réserve bien sûr de la loi de la résistance fluidique). Le sortilège dure autant de tours qu’il y a de points de différence entre le total du jeteur du sort et celui de la cible, à moins qu’une Conjuration n’en dissipe les effets. Veuillez noter que le jeteur de ce sort peut se faire prendre à son propre piège si la somme des attributs mentaux (ou le CM) de la cible est supérieur à la sienne ! Bien sûr, jeter un sort lorsque l’on a les cordes vocales paralysées est tout simplement impossible. Le MJ peut même décider que le joueur du personnage maléficié est lui aussi privé de parole tant que dure le sort…

Le rituel qui accompagne le lancement d’un sort implique quant à lui une certaine gestuelle plus ou moins complexe, comme tendre le doigt vers l’adversaire pour lui jeter un Prends-ça. D’où l’intérêt d’immobiliser les jeteurs de sorts pour les empêcher de nuire. Contrairement à Tournelangue, Méduse a survécu à la censure qui a sévi après la Guerre des Sorciers, mais reste un sort de haut niveau seulement accessible à une élite. Mais à quoi bon lancer des sorts compliqués de paralysie lorsqu’il est si simple d’immobiliser un frêle sorcier manu militari ? Certains poisons paralysants comme le venin d’araignée sont eux aussi très efficaces.

et le tour est joué !

Incantation, par Liz Danforth

Publicités