Posts tagged ‘personnages’

Improviser une partie – un groupe prêt à l’emploi

Les puristes eux-mêmes ne nous en voudront pas de vous proposer des personnages prêts à l’emploi, tant ceux-ci sont pratiques. Vous êtes pris par le temps ? Vos enfants vous réclament une partie de T&T et vous n’avez pas envie de perdre une demi-heure à leur créer des personnages ? Des amis débarquent et vous décidez d’improviser une petite partie ? Un groupe de rôlistes veut bien s’essayer à T&T, mais sans se prendre la tête à créer un groupe de personnages ?
Qu’à cela ne tienne, nous avons pensé à tout ! Prenez une aventure courte et facile à jouer comme Le Nain Ivre (que vous pouvez acheter sur Lulu) ou La ravine aux gobelins (téléchargeable gratuitement sur ce site) et servez-vous des personnages « instantanés » ci-dessous.

Un ogre à corneVous pouvez également créer rapidement vos propres personnages avec l’excellent créateur de personnages pour T&T, traduit (partiellement) en français par Grrraall sur le site Ardenstone Adventures. Cet outil permet d’ailleurs de simuler des MEP et des combats, de mettre à jour toutes vos fiches de personnages, d’entrer manuellement des données, et bien d’autres choses. Si vous avez des questions sur cet outil, vous pouvez utiliser le forum du site Ardenstone Adventures ou poster des commentaires ici, ou encore nous contacter.

Pour en revenir aux 6 fiches (téléchargeables en cliquant ici), il s’agit de personnages débutants, en dépit de leurs attributs parfois élevés. La règle du brelan, et surtout les coefficients d’espèces, permettent en effet à un personnage de débuter au niveau 2, voire 5 ou plus ! Utilisez-les tels quels ou modifiez-les à votre gré, nous espérons en tout cas qu’ils vous inspirerons.

Deux d’entre eux sont des mages spécialistes : Thiébaud de Rivesalte a une maîtrise innée de la magie cosmique et a une orientation de scalde, tandis que Ygreniel de Nohant est une conjuratrice que seule une dextérité relativement faible bride. Nous n’avons volontairement choisi qu’un seul talent sur 5 possibles en ce qui la concerne (son fluide très élevé est le résultat d’un brelan heureux combiné à son coefficient multiplicateur d’elfe).

Vous trouverez également deux guerrier, un ogre à corne (auquel manque encore un talent possible) et une hobbit, une sorcière d’orientation druide, et un elfe filou.

Fifreline de Tintagel ne maîtrise pas de magie spécifique aux druides. Elle pourra évoluer davantage dans cette direction lorsqu’elle aura acquis la faculté d’inventer des sorts (au N 5). Pour l’instant, elle a notamment un talent de concoction de potions. Cependant, ces sorts sont « teintés » de druidisme, ont une coloration druidique. Par exemple, si elle jette Qui est là ?, c’est un oiseau ou un animal qui lui dira quel est le CM ou le total des attributs de la cible. Chez elle, les sorts se manifesteront souvent sous une forme impliquant un animal, un végétal ou un élémental, sans que cela modifie l’effet final du sort.

Un petit mot sur l’attaque-surprise de Mescalas Pied-Leste. Cette attaque peut être tentée une fois par tour de combat contre un nombre d’adversaires égal, au maximum, à son niveau (2 actuellement). Le niveau de la MEP est égal au niveauUn elfe filou de l’adversaire (si Mescalas tente son attaque-surprise sur deux adversaires ou plus, le niveau de chacun d’entre eux sera additionné pour déterminer celui de la MEP). Si l’adversaire est un monstre, compter 1 niveau par tranche de 40 points de CM (une stryge ayant un CM de 70 nécessitera une MEP au N2 – contre 2 chacals de l’enfer d’un CM de 50 chacun, la MEP sera au N2 x 2= au N4). Si Mescalas réussit la MEP,  l’attaque totale de la ou des victimes ne comptera pas pendant le tour de combat en cours. En revanche, en cas d’échec de la tentative d’attaque-surprise, c’est le total d’attaque de Mescalas qui sera annihilé pendant le tour de combat. Potentiellement mortel et à n’utiliser qu’en dernier ressort…

Les portraits des 6 personnages ont été réalisés par Jeff Preston – http://team-preston.com dans le cadre d’un projet de Duane O’Brien – http://aterribleidea.com/ccworks/.

Le joueur et ses personnages

Oui, vous avez bien lu : le joueur et ses personnages !

variez les plaisirsDe manière générale, dans les jeux de rôle comme T&T, les joueurs ont des personnages, et non de simples pions. Ces personnages ont non seulement des biens et des compétences, mais ils ont aussi une histoire qui s’écrit d’aventure en aventure. Les pions des jeux de plateau n’ont quant à eux en général qu’une vie éphémère qui s’arrête en fin de partie. D’où l’intérêt, dans les jeux de rôle, de faire durer ses personnages autant que possible.

Dans Tunnels & Trolls, il est courant que chaque joueur apporte deux personnages pour jouer à une seule et même partie. Que voulez-vous, il suffit que le MJ ait l’idée d’utiliser quelques pièges de Grimtooth pour ajouter un petit peu de piquant et semer la confusion parmi les joueurs et… un accident est si vite arrivé 🙂

Et puis, jouer deux joueurs à la fois permet à chaque joueur d’augmenter le champ des actions possibles. Quoi de mieux que d’avoir sous la main un barbare et une sorcière, ou un coureur-des-bois et une chamane, ou encore un tueur de l’ombre et un moine invocateur de démons ?

Même si, pour une raison ou pour une autre, vous ne voulez pas ou vous ne pouvez pas jouer plusieurs personnages à la fois, ayez une vaste écurie. Si si. Franchement. Autrement, si vous perdez votre personnage fétiche, celui que vous faites tout le temps jouer ou presque, et donc le plus avancé, vous allez détester le jeu de rôle.

Alors, variez les plaisirs. Jouez un maximum de personnages. Certes, ils resteront de niveau faible à moyen, par la force des choses, mais cela n’en rendra vos parties que plus intéressantes, plus difficiles aussi (d’où l’idée de prendre plusieurs personnages, pour compenser leurs faiblesse individuelle).

%d blogueurs aiment cette page :